Étiquette : Établissements

Retrouvez ici toute l’actualité de nos établissements

Un week-end à Besançon à l’occasion du championnat de Badminton adapté

Cette année, Besançon a accueilli le championnat de Badminton adapté. Ce sont plus de 120 badistes, venus de toute la France, qui se sont affrontés en espérant devenir le nouveau champion.

« Jeudi après-midi, nous sommes tous partis avec Guillaume pour le championnat de Para Badminton à Besançon, arrivée prévue à 21 heures. Vendredi matin, nous avons pris notre petit déjeuner après avoir dormi à l’hôtel IBIS, c’était bon et copieux. Après nous sommes partis pour le palais des sports afin de participer au championnat de France de Badminton. Samedi, nous avons petit-déjeuner et puis on s’est entraînés toute la journée, c’était très fatigant.

Nous avons assisté à une soirée de Gala, nous avons diné et dansé. Un sac nous a été remis, il y avait un pass d’accès au championnat, un gobelet, un tee-shirt, et un bracelet. Le dimanche matin, nous avons participé au championnat (Marie-Laure, Jessie, Ali, Jean-Baptiste et Steven). Les garçons ont gagné, Jean-Baptiste est champion de France en double, Steven est champion de France en individuel, Ali est deuxième en championnat de France individuel. Puis nous avons clôturé la fin de championnat de Badminton. »

Le groupe était de retour à Rouen, dimanche en fin de journée.

Nous sommes très heureux de notre week-end à Besançon durant lequel nous avons partagé de bons moments. Le sport contribue à l’inclusion des personnes accueillies par le CAJ et les résidents. Ce type d’évènement permet également de créer de nouveaux liens.

Les « soirées veilleurs » au Foyer d’Hébergement de Rouen

Quand les éducateurs partent le soir, ce sont les surveillants de nuits qualifiés qui prennent leur poste et poursuivent l’accompagnement des résidents du foyer d’hébergement.

Ce mois-ci, nous mettons en lumière leur investissement dans l’organisation d’animations pour les résidents lors des « soirée veilleurs ».

Ainsi, le vendredi ou le samedi soir, les surveillants de nuits qualifiés proposent aux résidents toutes sortes d’activités :

Danse, jeux de sociétés, arts plastiques, activités manuelles, customisation de tee shits, pâte à sel, réalisation d’animaux en perles, etc. Et bien sûr tout cela se déroule toujours dans la joie et la bonne humeur !

Un sirop à l’eau, une tisane ou un verre de jus de fruits sont souvent proposés lors de ces moments festifs et conviviaux. Ces temps de détente et de créativité sont appréciés par les résidents et bien mérités après une semaine de travail.

Nous souhaitons donc en profiter pour remercier l’équipe de nuit pour leur investissement à l’égard des résidents et pour leur imagination en terme d’activités.

Le Pré de la Bataille développe un dispositif d’habitat inclusif

L’Association Le Pré de la Bataille s’engage dans un projet essentiel au développement du secteur du handicap : l’habitat inclusif. Ce dispositif est, avant tout, à destination de personnes résidant en logement ordinaire diffus au sein de la rive gauche de Rouen, secteur Saint-Sever et Jardin des Plantes.

La création de ce collectif, qui se rencontrera régulièrement, vise à développer une vie sociale et partagée par le biais d’activités, tout en étant inclus dans la cité. Ainsi, le projet d’habitat inclusif fait émerger des partenariats avec les acteurs locaux.

L’idée est également de pouvoir monter en compétences dans la gestion de la vie en autonomie dans un logement ordinaire. Le Pré de la Bataille bénéficie d’un financement pour l’Aide à la Vie Partagée (AVP), obtenu suite à l’appel à projet de l’ARS et du Conseil Départemental 76.

Pour ce qui relève de la dynamique de groupe, les personnes prenant part à ce dispositif sont ainsi accompagnées par une professionnelle chargée de l’animation de la vie sociale et partagée. Parallèlement, les membres du collectif peuvent être accompagnés sur le plan individuel par le SAVS de l’Association.

Témoignage de Romain DE VRIESE, membre du collectif du dispositif d’habitat inclusif :

« L’habitat inclusif c’est un projet pour aider les personnes qui ont des difficultés, qui veulent se perfectionner et évoluer en collectif. Aujourd’hui, j’attends de visiter mon futur chez moi car j’habite encore au Foyer d’Hébergement. J’ai hâte de déménager ! Je suis accompagné par le SAVS pour l’organisation du déménagement, l’administratif, tout ce qui est individuel. Ça me rassure et le fait d’être en groupe aussi. »

Daniel, Jean-François, Damien, Romain et Lucien encadrés par Laetitia et Elisa

De nouveaux véhicules électriques pour le Pôle Parcours Social

Le Pôle Parcours Social de l’Association Le Pré de la Bataille fait évoluer son parc automobile et passe à l’électrique ! L’achat de 4 Renault TWINGO facilite les déplacements au sein de la Métropole Rouennaise tout en restant dans une démarche écologique. Au Foyer d’Hébergement de Rouen, les professionnels privilégient les déplacements à pied avec les résidents pour les rendez-vous de proximité. Cependant, ils sont régulièrement amenés à se déplacer plus loin, ce qui nécessite l’usage d’un véhicule. Ces nouvelles voitures sont notamment appréciées sur le Foyer d’Accueil Médicalisé de Notre-Dame-de-Bondeville afin d’emmener les résidents à leurs rendez-vous médicaux ou les accompagnements de la vie quotidienne. Plusieurs bornes de recharge ont été installées sur les sites pour rendre l’utilisation optimale.

Ces nouveaux véhicules électriques contribuent à sensibiliser les professionnels et les résidents sur la préservation de notre environnement. En faisant évoluer nos pratiques quotidiennes, nous engageons cette transition verte et cherchons à mettre en place de nouvelles actions en faveur de l’écologie.

Les professionnels, tout comme les résidents, apprécient ces nouveaux véhicules.

L’Humanitude au Foyer d’Accueil Médicalisé

Les professionnels du Foyer d’Accueil Médicalisé bénéficient de sessions de formation-action dispensées par l’Institut Gineste Marescotti sur la méthodologie Humanitude. Créé en 1979 par Rosette Marescotti et Yves Gineste, l’Institut intervient auprès de nombreuses structures sanitaires et médico-sociales afin d’agir sur un accompagnement bienveillant des usagers. Toute une philosophie est transmise au travers de ce temps de formation, d’échange et de partage d’expérience en plaçant le bien-être et le respect des personnes au cœur de la démarche.

Les professionnels de l’établissement, qu’ils soient aides-soignants, médecin ou éducateurs, ont apprécié ce moment qui permet de faire évoluer les pratiques et les visions de chacun. A titre d’exemple, les équipes ont apprécié la présentation de la capture sensorielle : une technique qui favorise la collaboration et diminue les réactions défensives.

« La formation permet d’atteindre une harmonisation des pratiques entre les différents profils qui interviennent dans l’accompagnement pour rassurer les résidents. Les intervenants insistent sur le fait de laisser la place au résident afin qu’il reste acteur de son accompagnement.

Il faut autonomiser au maximum, éviter de faire à la place de la personne mais l’accompagner, par exemple : favoriser la verticalité, les déplacements à pied quand c’est possible.

A long terme, la formation sera bénéfique dans l’accompagnement quotidien. Les professionnels appliquent de nouveaux gestes simples à réaliser mais qui contribuent à améliorer l’accompagnement. Toutes les équipes doivent être formées afin de partager les expériences aux professionnels arrivants pour garder la dynamique Humanitude. » Ambre LAFFILLE, professionnelle du Foyer d’Accueil Médicalisé.

De nouvelles sessions auront lieu prochainement, l’objectif étant de diffuser ces méthodes et de les faire perdurer afin de poursuivre l’accompagnement des résidents.

Un été ensoleillé au Foyer !

La période estivale a été particulièrement riche et agréable pour les résidents du Foyer d’Hébergement. Certains ont fait le choix de partir en séjour adapté, d’autres ont privilégié des vacances en autonomie auprès de leurs proches.

Quoiqu’il arrive l’équipe éducative reste mobilisée tout au long de l’été et accompagne les résidents dans leurs projets et leurs souhaits.

Au programme pour les résidents ayant passé ces deux mois d’été ensoleillés au Foyer : visite du Château de Breteuil, parcs d’attractions, sortie en mer sur le Vieux Gréement, cueillette, visite d’une chocolaterie et tant d’autres. Les résidents et les équipes apprécient ces moments en collectivité hors du Foyer. Il s’agit d’instants de détente, de partage et de découverte avant de préparer la rentrée !

Collecte et recyclage des instruments d’écriture à l’ESAT Notre-Dame-de-Bondeville

A l’occasion de la semaine de l’environnement, l’ESAT de Notre-Dame-de-Bondeville a organisé une collecte de stylos et de feutres usagés auprès de l’ensemble des établissements et services de l’Association. Nos équipes ont déposé les outils d’écriture dans un point de collecte qui seront recyclés et transformés en mobilier d’extérieur.  

L’ESAT de Notre-Dame-de-Bondeville remercie les différents sites de l’Association qui leur ont fait parvenir des stylos et feutres usagés. Un point de collecte restera à disposition au sein de notre ESAT. N’hésitez pas à nous faire parvenir vos outils d’écriture tout au long de l’année ! 

Le CAJ s’engage en faveur de l’écologie

Dans le cadre de la semaine de l’environnement du 7 au 10 juin les participants du CAJ de Rouen et de Saint-Pierre-lès-Elbeuf se sont mobilisés. Différentes activités relatives au respect de l’environnement et au développement durable ont été organisées. Les actions ont débuté un peu avant cette semaine de sensibilisation avec une collecte de stylos usagés et leur dépôt auprès d’une association de recyclage partenaire de l’ESAT de Notre-Dame-de-Bondeville.  

Le 7 juin

Les personnes du CAJ ont participé à plusieurs temps forts lors de cette journée :

  • Certain(e)s ont participé aux ateliers d‘information et de sensibilisation aux gestes éco responsables proposés par le SMEDAR sur le site Rouen.
  • D’autres ont participé à l’activité pédibus avec collecte et dépôt de bouteilles dans les containers du quartier St Sever et du quartier préfecture. Un dépôt a aussi été effectué au container de Bapeaume.
  • Enfin les participants du CAJ de Rouen ont co-organisé avec les animatrices tout au long de la journée différents ateliers de créations d’objets avec des matériaux de récupération.

Le 8 juin

Les participants du CAJ de Rouen se sont rendus à l’IME pour présenter une projection informatique sur le thème des gestes éco responsables auprès des jeunes.

Le même jour, le CAJ de Saint-Pierre-Lès-Elbeuf a participé à l’activité pédibus alternative au transport en commun et renforçant le lien social entre les personnes.

Le 9 juin

Le CAJ de Rouen a proposé un atelier créatif jardinières aux résident(e)s du Foyer d’Accueil Médicalisé. En parallèle, certains ont participé avec les jeune de l’IME à l’activité pochoir « Ici commence la mer » sur le site de Rouen sensibilisant aux déchets polluants jetés dans les égouts.

Le 10 juin

Le CAJ de Saint-Pierre-Lès-Elbeuf a participé à des activités ludiques sur le temps du midi (pétanque, molky) présentées comme alternatives à l’utilisation des outils numérique (consommateurs d’énergie) et renforçatrices de liens conviviaux sur les temps libres.

Les participant(e)s ont apprécié cette semaine de sensibilisation. Les professionnel(le)s ont été enthousiastes durant cette semaine ludique et pédagogique.

La cour du Siège Social transformée en place de l’environnement !

Le site de Rouen, regroupant l’ESAT de Rouen, le Centre d’Activités de Jour, le Foyer d’Hébergement et le Siège social, a vu la cour principale se transformer en Place de l’Environnement le Mardi 7 Juin 2022.

Plusieurs stands et ateliers ont été proposés tout au long de la journée qui s’est ponctuée par la dégustation d’excellentes gaufres confectionnées sur place par Quentin dans son Food Truck La Hutte du Trappeur !

Des échanges enrichissants, des souvenirs chaleureux et quelques traces de chantilly sur les sourires auront soldé cette belle journée !

Le stand de collecte des mégots

La filière de recyclage des mégots était peu connue et a été appréciée par les participant(e)s. Cet atelier sensibilise sur l’impact environnemental d’un mégot et son voyage depuis la rue jusque dans l’océan et découvrir la possibilité, et l’importance, de recycler les mégots afin de réduire la pollution de l’eau.

Les usagers et professionnel(le)s ont pu déposer leurs mégots à ce stand dans un récipient prévu pour cette journée, ils se sont sentis impliqués dans la démarche de collecte et de recyclage des mégots.

Les mégots collectés ont été ensuite apportés dans un point de collecte identifié près du quartier des antiquaires à Rouen, au bureau de Tabac NICOTIANA, lui-même accompagné par l’Association Zéro Mégots ainsi que la Métropole Rouen Normandie dans la collecte et le recyclage des mégots.

Le stand sur le recyclage du plastique

Ce stand a permis de se rappeler ce que l’on pouvait fabriquer avec des bouteilles en plastique usagées. Une affiche explicative décrivant le trajet d’une bouteille en plastique déposée en point de collecte jusqu’à sa transformation était proposée et expliquée.

Une action de recyclage s’est déroulée en début d’après-midi avec un petit groupe de personnes du Centre d’Activités de Jour. Ainsi, nous avons testé la machine b.bot au Leclerc de Saint-Sever (Rouen rive gauche). Nous avons vu en temps réel le broyage des bouteilles en plastique, leurs transformations en paillettes et le montant de la consigne récoltée. Le groupe a fait un don à l’Association Océans Sans Plastiques.

Une expérience enjouée et enrichissante !

Le stand sur le recyclage du verre

A cette occasion, nous avons expliqué la manière dont été fait le recyclage du verre aux usagers et aux salarié(e)s par le biais d’affiches et de mots simples, tout le monde a été très intéressé et attentif.

En fin de matinée et dans l’après-midi, a été proposé un « PEDIBUS COLLECTE DU VERRE », où plusieurs personnes du Centre d’Activités de Jour et du Foyer d’Hébergement ont déposé les bouteilles en verre au point de collecte du verre, Place de la Madeleine à Rouen. Chacun(e) s’est muni(e) de sacs prévus à cet effet, remplis de bouteilles de verre. Les participant(e)s étaient très content(e)s et cela a été une très belle expérience.

Randonnée en forêt et pique-nique du midi pour les opérateurs de l’ESAT de Saint-Pierre-lès-Elbeuf

RANDONNEE EN FORÊT

Dans le cadre de la semaine de l’environnement, l’ESAT de Saint Pierre les Elbeuf a proposé aux opérateurs une randonnée de deux heures dans la forêt de la Marre Asse. en présence de la psychologue de l’établissement ainsi que d’une professionnelle du service social.  

L’objectif de ce temps était d’organiser, dans un cadre inhabituel et calme, un moment d’échanges hors de leur lieu professionnel. Ainsi, des discussions variées autour du rythme de travail, des liens difficiles à tisser, de la nature, des activités de loisirs en dehors de l’ESAT ont eu lieu.  

Chaque opérateur a exprimé son bien-être de pouvoir prendre le temps d’échanger ensemble. 

Cette expérience positive nous amène à la volonté de réorganiser ce type de manifestation de manière occasionnelle.

PIQUE-NIQUE

Au cours de cette semaine, les opérateurs-trices de l’ESAT de Saint-Pierre-Lès-Elbeuf ont pu s’inscrire sur les midis Pique-Nique. 98 opérateurs-trices se sont inscrit(e)s et ont partager leur repas tout en jouant à la pétanque et au Molkky dans une ambiance musicale tout au long de cette semaine. Des formules Sandwichs, préparés par l’équipe restauration, accompagnés d’une glace étaient proposés aux opérateurs-trices. 

Bonne humeur, rires, détente étaient au rendez-vous. Chacun exprimait sa joie de participer à ces animations et de se retrouver ensemble sur des temps hors travail. 

PEDIBUS

Le service social de l’ESAT associé au CAJ sur le site de Saint-Pierre-Lès-Elbeuf ont proposé aux opérateurs-trices qui souhaitaient s’inscrire dans une démarche écologique, de participer à un PEDIBUS le mercredi 08 Juin.  

Le départ programmé à 7h30 à la Mairie de Caudebec-Lès-Elbeuf s’est fait dans une ambiance agréable malgré un temps pluvieux. 

Les plus courageux étaient au rendez-vous, et ont parcouru sans difficulté environ de 2 km pour rejoindre l’ESAT. Le PEDIBUS a desservi 7 arrêts de bus afin de permettre à chaque opérateur-trice de participer en fonction de son lieu d’habitation et de son endurance. 

En plus de partager un moment convivial avant le travail, cette démarche a permis aux opérateurs-trices de tisser des liens tout en effectuant une activité physique accessible pour eux. 


© Le Pré de la Bataille. Tous droits réservés.
Développé par Komboo.