Étiquette : Établissements

Retrouvez ici toute l’actualité de nos établissements

Les Confiseurs à la Une !

Les oursons en guimauve des Confiseurs ont garni les cafés servis dans les restaurants de l’Assemblée Nationale.

Une commande de 1 800 oursons individuels a été livrée aux prestigieuses cuisines parisiennes. Le Député Gérard LESEUL a fait le lien entre le Directeur de la restauration de l’Assemblée Nationale et l’Association Le Pré de la Bataille. Cette commande a permis aux produits de l’atelier de production de l’ESAT de Notre Dame de Bondeville d’accompagner le café des députés dans le cadre de la semaine du handicap.

C’est un réel coup de projecteur sur les compétences et le savoir-faire des Confiseurs ! En effet, un communiqué de presse a engendré de nombreuses prises de contact médiatiques. Le journal Paris Normandie a réalisé une Une sur cet évènement. La radio France Bleu a également réalisé une interview des équipes pour leur édition matinale.

Espérons que cette commande ne constitue que les prémices d’un partenariat au long cours pour alimenter les restaurants de l’Assemblée Nationale.

photo novacelor

Journée de formation sur les techniques d’application de produits décoratifs pour l’équipe de l’atelier Rénovation

Conformément à leur projet professionnel, trois opérateurs de l’équipe Rénovation ont participé fin novembre dernier à une journée de formation sur les techniques d’application de produits décoratifs.

Cette journée s’est déroulée au sein de l’atelier rénovation au cœur de l’ESAT de Saint Etienne du Rouvray en présence d’une décoratrice, du fournisseur des produits ainsi que d’artisans extérieurs à l’établissement.

Toute l’équipe s’est montrée intéressée et impliquée en faisant preuve de curiosité et d’une attention particulière. Les opérateurs ont pu pratiquer les différents produits sur des supports individuels. Ainsi, chacun a fait preuve de créativité. La matinée était consacrée à la préparation des supports ainsi qu’à l’application des premières couches. L’après-midi était, quant à elle, orientée sur les finitions. Le temps du midi a permis de faire une restitution de la matinée autour d’un moment convivial au sein de l’espace coworking INWORK. Les intervenants extérieurs ainsi que la formatrice ont fait preuve de bienveillance vis à vis de l’équipe, ce qui a permis que cette journée soit à la fois un temps de formation mais également un temps de partage dans la bonne humeur.

Les retours de l’équipe sur cette journée sont très positifs et tout le monde a hâte de pouvoir appliquer les techniques abordées avec ces différents produits. De nouvelles compétences et une offre de services une nouvelle fois développés au sein du Pôle Parcours Professionnel de l’Association !

Préparation des fêtes de fin d’année au Foyer d’Accueil Médicalisé

L’équipe de professionnels du Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) continue de développer l’animation de la vie sociale au sein de l’établissement.

Pour cette fin d’année, deux journées ont été dédiées aux préparatifs des décorations festives. Tous les professionnels ont été mobilisés pour participer aux ateliers, aussi les aides-soignantes, les accompagnants éducatif et sociaux, le médecin, les infirmières et la directrice adjointe du Pôle Parcours Social se sont prêtés au jeu.

Une magnifique journée passée tous ensemble. Bravo et merci !!

La Section d’Initiation et de Première Formation Professionnelle (SIPFP) de l’IME Max Brière s’est engagée au profit du Téléthon

Le vendredi 3 décembre dernier, les jeunes ont été autorisés à installer un stand dans la galerie marchande du Centre E. Leclerc de Saint-Pierre-lès-Elbeuf.

Sur leur traditionnel stand, les jeunes vendaient des jacinthes, offertes par la ville de Saint-Pierre-Lès-Elbeuf et le centre E. Leclerc. Les jacinthes ont été emballées par la SIPFP Polyvalent. Le groupe de la SIPFP Restauration a confectionné des cookies. La SIPFP Polyvalent a également vendu des sacs en tissu, des boucles d’oreilles fabriquées à l’IME par les jeunes, des chocolats et sachets de bonbons offerts par les familles des jeunes accueillis et emballés par l’Atelier Découvertes, des sachets de lavande, des cartes postales et des décorations de sapins créées par le groupe des jeunes de la Section d’Education et d’Enseignement Spécialisé (SEES).

Un grand merci à Philippe, Stéphane, Yasmina, Katia, Héléna, Priscillia, Aurélie, Estelle et Séverine pour l’encadrement de cette action. Pour leur participation à la tenue du stand ou la création des objets, l’équipe remercie Ryme, Justine, Romaric, Elyne, Kévin, Thomas, Abdelillah, Jonathan, Maxence, Célia, Aminata, Dimitri, Donovan, Dorian, Emilie, Mathias, Yoni.

Ensemble, leur mobilisation aura permis de récolter 514 euros au profit du Téléthon cette année 👏👏👏.

Sorties à la ferme pédagogique « La Charolaise » à Esteville

Le Centre d’Activités de Jour organise régulièrement des sorties à la ferme pédagogique « La Charolaise » à Esteville. Cette sortie est l’occasion pour les usagers de découvrir la réalité du travail à la ferme, d’apprendre sur la vie animale, de solliciter ses sens lors de divers ateliers. Durant cette activité, les participants sont invités à prendre soin des animaux à travers des tâches qui leurs sont confiées (brossage, nourrissage). Ils peuvent à cette occasion exprimer une grande sensibilité par l’attention qu’ils portent aux animaux. 

Les résidents du foyer d’hébergement supporter du Club de handball de Rouen

Ça y est, nous revoilà au Kindarena pour supporter l’équipe féminine Rouen Handball. Depuis début septembre, nous participons, chacun notre tour, aux différents matchs. Le club de handball de Rouen nous offre des places pour que l’équipe éducative accompagne les résidents du foyer d’hébergement aux matchs. Nous nous y rendons en transport en commun dans la joie et la bonne humeur. Ce moment convivial est apprécié par tous les participants. A notre arrivée au Kindarena, on se réunit plus ou moins dans les mêmes gradins. Les places ne sont pas notifiées sur le billet, nous pouvons nous mettre où on le souhaite. Les matchs sont super et il y a une bonne ambiance. Les matchs de hand se font en deux temps, deux fois 30 min. Nous pouvons pendant la pause, nous dégourdir les jambes ou bien rester à notre place. Souvent avec les résidents, nous restons à notre place et nous discutons de la première mi-temps.

Remise des médailles du travail à l’Hôtel de Ville de Rouen

Selon les années et la durée de leur activité professionnelle, certains résidents du foyer d’hébergement de l’Association reçoivent une médaille d’honneur du travail.

Ce prix est la récompense de 20, 30, 35 ou 40 années passées à exercer leur métier. En plus de cette reconnaissance, cette année, le Maire de Rouen, M. MAYER-ROSSIGNOL et Mme DUTARTE , Première Adjointe au Maire, ont invité à l’Hôtel de Ville toutes les personnes ayant reçu une médaille du travail.

Lors de cet événement, les résidents ont été félicités et encouragés à continuer ainsi leur profession. Ils ont pu profiter d’un moment convivial. Certains ont eu l’opportunité d’échanger avec quelques élus sur leur parcours et leurs expériences professionnelles. Ce moment a été très apprécié par tous les résidents et les accompagnateurs présents ce jour.

Partenariat inclusif entre le Centre d’Activités de Jour et le Boulodrome de Saint Pierre-lès-Elbeuf

Le Centre d’Activités de Jour, dans la continuité de la politique associative, développe ses activités extérieures dans une logique inclusive. Ainsi, de nombreuses activités sont proposées aux participants en milieu ordinaire. C’est dans ce cadre que le CAJ a développé un nouveau partenariat cette année avec le Boulodrome de Saint Pierre-lès-Elbeuf. Les participants sont reçus 2 fois par semaine pour s’initier aux joies de la pétanque ! L’accompagnement des participants à ce type d’activité leur permet de repérer les structures de loisirs sur leur territoire où ils pourront se rendre ensuite en autonomie.

Le DUODAY : Une modalité d’immersion déterminante dans le cadre de la préparation à l’insertion professionnelle

L’IME Max Brière a proposé aux adolescents la possibilité de faire un duo dans le cadre du Duoday dans l’objectif de découvrir un secteur d’activité, un métier via une mise en situation professionnelle aux cotés d’un tuteur de l’entreprise volontaire et ainsi vivre une nouvelle expérience.

Les jeunes apprenants de la Section d’Initiation et de Première Formation Professionnelle (SIPFP) de l’IME ont pu vivre une journée qu’ils n’oublieront pas. Grâce à la dynamique sans faille de toute l’équipe d’éducateurs, une mobilisation hors les murs de l’IME a été rendue possible tout en maintenant l’accompagnement des autres jeunes en interne sans pénaliser les adolescents volontaires pour cette journée. Bien évidemment, il convient de dire que cette journée n’aurait pas été possible sans l’engagement d’entreprises et des professionnels positionnés pour ce partage d’expériences professionnelles. C’est ainsi la 4ème année que le Duoday se tient. Pour l’IME, qui s’était déjà inscrit dans cette démarche avec le soutien du Pôle Parcours Professionnel de l’Association, c’est la première fois qu’autant d’adolescents de l’IME bénéficient de cette belle expérience.

Les jeunes, leur famille, les professionnels de l’IME remercient les entreprises partenaires pour leur participation à cette belle et riche journée. Pour chacun d’eux : des révélations, des questionnements, des craintes, de la fierté, de la reconnaissance des compétences acquises et des efforts déployés dans le cadre de leur projet personnalisé d’accompagnement ont été mis en exergue. Cette année, merci à la FNAC de Rouen, à Aftral, à la mairie de Saint-Pierre-lès-Elbeuf, au CCAS de Saint-Pierre-lès-Elbeuf, à Tereva.

Pour celles et ceux qui sont intéressés par le DUODAY, qui veulent faire une demande de duo, offrir une possibilité de faire bénéficier d’un duo ou organiser des duos pour des personnes que vous accompagnez, vous pouvez vous rendre sur le site Duoday.fr.

« Le principe DuoDay est simple :

Une entreprise, une collectivité ou une association accueille, à l’occasion d’une journée nationale, une personne en situation de handicap, en duo avec un professionnel volontaire. Au programme de cette journée : découverte du métier, participation active, immersion en entreprise.
Cette journée représente une opportunité de rencontre pour changer de regard et, ensemble, dépasser nos préjugés
« . extrait de Duoday.fr

La preuve en images :

Dr PARISET

Témoignage du Dr Maud PARISET – médecin coordonnateur – sur la gestion de crise sanitaire liée à la COVID-19, au sein du Foyer d’Accueil Médicalisé et de l’Association.

Pouvez-vous nous faire un retour sur votre parcours professionnel, vos spécialités ?

Maud PARISET : Je suis diplômée de la Faculté de médecine de Rouen, en médecine générale. J’ai commencé par des remplacements en médecine libérale pendant un an et demi. Puis, j’ai travaillé au Centre Hospitalier du Rouvray en tant que Praticien Hospitalier de médecine polyvalente pendant 7 ans. Depuis mai 2018, je suis médecin coordonnateur au sein du Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) géré par l’Association.

D’un point de vue sanitaire quels ont été les moments les plus délicats au cours de cette crise ?

Maud PARISET : Au début de cette crise, face à un virus que l’on ne connaissait pas, il a fallu rapidement intégrer et renouveler les connaissances scientifiques le concernant. Les connaissances étaient en constante évolution ainsi que les doctrines gouvernementales, ce qui n’a pas facilité la communication auprès des professionnels et des résidents, même si nous la souhaitions la plus claire possible.

La première vague a été particulièrement difficile à affronter au sein du FAM. En effet, le virus a rapidement infecté professionnels et résidents, imposant un confinement en chambre de l’ensemble des résidents. Dans ce contexte déjà compliqué, il a fallu hospitaliser plusieurs résidents, en prendre en charge au sein du FAM, tout en continuant à réaliser le quotidien. En outre, l’équipe voyait son effectif se réduire compte-tenu de professionnels contaminés et ce malgré les efforts de la direction à mobiliser des renforts. J’ai réalisé des formations aux gestes barrières et à l’utilisation des Equipements de Protection Individuelle (EPI) (masque, surblouse) auprès des équipes du FAM, de façon répétée, après les transmissions. J’ai également été sollicitée ainsi que mes collègues infirmières pour former les équipes des autres établissements du Pôle Parcours Social, du siège social ainsi qu’au sein des Etablissements et Services d’Aide par le Travail (ESAT) pour les professionnels et les travailleurs.

Les autres vagues ont été un peu moins intenses grâce à une meilleure connaissance du virus, un accès « plus facile » aux EPI, ainsi que des dépistages massifs et des protocoles associatifs rapidement mis en place pour la gestion de cas positifs.

Par la suite, c’est la vaccination contre la COVID-19 qui a une nouvelle fois nécessité d’intégrer et de renouveler les connaissances médicales sur ce sujet. Et une fois encore une communication délicate à réaliser.

D’un point de vue humain quels ont été les moments forts qui vous ont marquée ?

Maud PARISET : Face à une crise sans précédent, ce qui m’a marqué c’est une mobilisation d’équipe sans précédent et ce à tous les niveaux.

Lors de la première vague, je me souviens d’une semaine en particulier où, à chacun de mes jours de présence, je devais transférer à l’hôpital un des résidents, voire plusieurs lors d’une même journée, car leur maintien au FAM n’était pas possible.

De façon positive, cette crise m’a permis de me déplacer dans d’autres structures, de rencontrer plusieurs professionnels de l’Association ainsi que de nombreux travailleurs.

Toute expérience fait grandir, pouvez-vous nous citer 2 ou 3 exemples qui vous ont fait évoluer/grandir ?

Maud PARISET : Lors de la seconde vague, la mise en place et la réalisation d’un dépistage massif au sein de l’ensemble des ESAT avec une coordination entre les différents établissements de l’Association ainsi qu’avec les laboratoires a été une expérience unique.

Les nouvelles connaissances sur ce virus ainsi que sur la vaccination ont nécessité la transmission de nombreuses informations. J’ai essayé de tendre vers une communication claire, adaptée et transparente autant que les connaissances scientifiques et les doctrines gouvernementales me le permettaient. La vaccination a suscité de nombreux débats. J’ai souhaité apporter des informations scientifiques permettant aux résidents et aux professionnels de choisir leur vaccination face à une médiatisation et des réseaux sociaux qui ne permettent pas toujours une communication claire.


© Le Pré de la Bataille. Tous droits réservés.
Développé par Komboo.